Une Fraternité qui grandit

Une Fraternité qui grandit

Notre jeune obédience ne laisse personne indifférent. Son rite, sa façon d’être suscitent de nombreuses questions et parfois des rumeurs qui nous permettent d’en apprendre à chaque fois un peu plus sur nous-même.

Les obédiences et Loges les plus hardies n’hésitent plus à nous demander de signer des traités d’amitié, ce qui permet aujourd’hui à nos Frères et Soeurs de pouvoir visiter plusieurs centaines de Loges en France, et également à l’Etranger.

Notre obédience a ainsi signé des traités d’amitié avec des obédiences qui ont des Loges en France, certes, également en Italie, au Royaume-Uni, en Roumanie, aux Etats-Unis, aux Philippines, au Maroc, en Côte d’Ivoire, etc…

Le but est pour nous la Fraternité, cet impératif vital pour notre Ordre car sans elle, la Franc-Maçonnerie n’existe plus.

Et nous nous efforçons de faire vivre cet idéal…

Une obédience réellement universelle

Une obédience réellement universelle

La Fraternité est le sang de la Franc-Maçonnerie ; sans Fraternité elle n’existe pas.

Mais l’unité maçonnique est toujours une chimère ; d’un pays à l’autre, d’une obédience à l’autre les conditions de cette unité fantasmée varient au gré des hommes et des femmes qui les dirigent.

A la Grande Loge Franco-Maltaise, nous avons fait le choix inconditionnel de cette Fraternité que nous aimons, que nous chérissons. Nous avons ainsi déclaré au cours de notre dernier Convent que nous prenons l’engagement d’accueillir au sein de nos Loges, en tant que visiteurs, tout Maçon ou Maçonne qui aura été régulièrement initié dans une structure dont les origines sont traçables, qu’il s’agisse d’une simple Loge ou d’une Obédience. Il doit cependant s’agir d’une structure qui s’inscrit dans l’arbre généalogique maçonnique, régulièrement constituée (au moins selon les Constitutions d’Anderson).

Nous avons ainsi, librement, fait le choix de reconnaître toutes ces organisations maçonniques, obédiences et loges, légitimement constituées, que nous qualifions de « régulière ».

Les Frères et Sœurs Français et Étrangers, que leur obédience reconnaisse ou non la Grande Loge Franco-Maltaise, sont les bienvenus à nos travaux.

Nous avons également définit la notion d' »amitié ». Pour nous un traité d’amitié est un engagement maçonnique entre des obédiences qui ont une conception similaire de la Franc-Maçonnerie et qui en plus ont des loges ou des membres qui se fréquentent avec assiduité. C’est une façon de se dire que nous nous apprécions et que nous souhaitons faire vivre ensemble cette fraternité qui nous unit.

Il y a ainsi des obédiences qui partagent des conceptions similaires à la nôtre de la Franc-Maçonnerie. C’est avec ces obédiences que nous signons ou souhaitons établir des liens d’amitié, qu’il s’agisse de grandes obédiences ou d’autres plus modestes.

Il y des obédiences qui n’ont pas les mêmes standards maçonniques que nous et avec lesquelles nous ne souhaitons pas avoir des liens autres qu’individuels. Cependant, leurs membres seront toujours les bienvenus à nos travaux au nom de la Fraternité et de notre Déclaration.

La Fraternité et la Tolérance sont au cœur de la démarche de la Grande Loge Franco-Maltaise et du Rite Moderne d’Écosse.